paradeisos

Journée spéciale de fin de saison

Le dimanche 24 juin, pour le solstice d’été, afin de faire le point et fêter comme il se doit la fin de nos intenses travaux printaniers, le bureau a proposé aux membres et amis de l’association Paradeisos – Jardins européens un moment d’échange et d’exploration unique autour d’un lieu nature-culture hors du commun, situé à quelques pas de notre siège social à Dampierre-en-Yvelines.

Ce fût l’occasion d’organiser un pique-nique et une assemblée générale dans un format inédit, en plein air, dans un lieu enchanteur, au lieu-dit de la Butte Ronde qui conserve les vestiges d’un fanum, ancien temple gallo- romain.

En 1867 paraissait à Paris une somptueuse Notice sur des fouilles exécutées à la Butte-Ronde près Dampierre (Seine-et-Oise) par M. le duc de Luynes , sous la signature d’A. Gory, un collaborateur du duc. Ces fouilles avaient été pratiquées peu auparavant sur l’ordre du duc de Luynes (1802-1867) au sommet de la Butte-Ronde, qui n’est pas exactement à Dampierre, mais sur le territoire limitrophe de Saint-Forgét. La butte, boisée, se détache du plateau, au flanc nord de la vallée de l’Yvette qu’elle domine de 53 mètres.

Il fait connaître des substructions présentant le plan suivant : deux fondations carrées concentriques, la plus petite approximativement de 5 m. χ 4 m. 50 à l’ex¬ térieur, l’autre de 9 mètres de côté ; au sud, un petit bâti¬ ment rectangulaire de 5 m. X 4 m. ; enfin, une enceinte dont il ne subsiste qu’une partie du mur nord. La Notice y voit les vestiges d’un poste militaire romain, ce qui s’explique par les tendances de l’archéologie gallo-romaine sous le Second Empire, au lendemain des recherches d’Alésia. Mais il suffit d’examiner le plan de ces ruines pour deviner qu’elles sont celles d’un fanum, petit temple gallo-romain à cella carrée entourée d’une galerie à colonnes. La similitude est absolue, notamment avec les fana de Normandie, par l’aspect, les dimensions, la petite construction rectangulaire adjacënte, sans doute logement du gardien, la position sur une hauteur boisée, à la naissance d’un vallon, près d’une source (le Trou aux Fées, au sud), la proximité d’une voie gallo-romaine (celle de Lutèce à Chartres par Trappes, Dampierre et Rambouillet).

Dauvergne Robert. Le fanum gallo-romain de Saint-Forget. Dans : Bulletin de la Société Nationale des Antiquaires de France, 1948.
La suite en photos

IMG_1823
Départ de notre excursion
img_1829.jpg
Pique-nique sylvestre

IMG_1828

IMG_1838
Jean-Louis Martinot-Lagarde et sa femme ainsi que Janine. nos nouveaux membres d’honneurs
IMG_1839
début de l’ascension vers la Butte Ronde
IMG_1845
Irina, toujours bien équipée pour la randonnée 🙂
IMG_1852
Hors des sentiers battus
IMG_1854
L’arrivée au sommet
IMG_1859
Début de L’AG en mode détente
IMG_1864
Flanc de la Butte Ronde

Et pour ceux qui étaient motivés pour prolonger l’expérience, une marche nature-culture a été proposée dans la magnifique vallée classée de Maincourt, jusqu’au sentier découverte, entre « source aux fées », carrières de sables, roselières, forêt de fougères, hêtres et chênes centenaires…

Ce fût une bien belle journée de découvertes sous le signe du partage et de la convivialité, Merci beaucoup et passez de bonnes vacances estivales.

1 réflexion au sujet de “Journée spéciale de fin de saison”

  1. Bien vu la source biblio M. le webmaster !
    Cette Butte-Ronde mériterait vraiment qu’on fasse des recherches historiques plus poussées.
    En attendant… Un lieu pour une bien belle journée c’est vrai.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s